Par le toujours excellent Stéphane Poignant d’indicerh :
«  »
Si le bien-être au travail passe avant tout pour les salariés par la rémunération, la reconnaissance et les relations entre collègues, le cadre de travail est un facteur déterminant pour leur efficacité et leur productivité. Ils sont 95% à l’affirmer et a le voir comme un élément clé de leur engagement et de leur motivation (étude Les Français et leurs bureaux – TNS Sofres pour la Foncière des régions – décembre 2009).
A l’occasion de la 6ème convention annuelle de l’ARSEG, les DRSG membres de l’association vont échanger, partager leurs expériences et bonnes pratiques, un débat structurant, une réflexion commune pour contribuer à la prévention des risques psychosociaux et réinventer l’espace de travail pour le bien être des salariés.

Une prise de conscience généralisée mais une mise en action concrète encore faible

Selon un sondage effectué auprès des adhérents ARSEG sur Internet (Mars-Avril 2010), 58% des entreprises assurent avoir identifié des situations de stress chez leurs salariés et les deux tiers d’entre elles semblent sensibilisées à la démarche de prévention (actions déjà réalisées ou projets en cours). Pourtant la proportion d’entreprises qui mettent en place une démarche concrète reste faible. En effet seulement 29% d’entre elles affirment avoir engagé un programme d’évaluation du niveau de stress et des conséquences associées et seulement 15% ont signé un accord avec les partenaires sociaux pour la prévention des risques psychosociaux.

Créer un cadre de travail propice à la créativité et au bien-être des salariés

Les DRSG peuvent intervenir à 3 niveaux pour améliorer les conditions de vie au travail, 3 niveaux qui nécessitent d’être à l’écoute des salariés, de les comprendre…
Un premier niveau : le poste de travail lui-même. Les DRSG mènent une réflexion en amont, à l’écoute des tendances actuelles pour créer un espace de travail au plus proche des attentes des collaborateurs, du mobilier de bureau (optimisation des rangements, ergonomie du bureau et du fauteuil, couleur du mobilier…) à la climatisation en passant par l’acoustique et l’éclairage… Tout est important, il n’y a pas de petites améliorations.
Un second niveau : en périphérie du poste de travail. Il est important de repenser l’environnement de travail à l’heure où les open space se généralisent en créant des espaces où s’isoler pour passer des communications privées ou simplement pour travailler dans le calme, des espaces de détentes où se ressourcer, des espaces de réunions formels et d’autres informels pour favoriser les échanges…
Et enfin un dernier niveau : les services aux salariés. Des plus « courants » tels que crèches d’entreprise, restaurants d’entreprise bios, salles de sport, conciergeries au plus originaux comme les séances de massages, les cours de sophrologie ou l’installation d’espaces zen… Aujourd’hui la tendance des services à la personne gagne les entreprises, même si cette offre reste encore faible : seulement 15% des adhérents ayant répondu au sondage ARSEG ont mis en place une telle démarche.
Faciliter la vie des salariés, créer un environnement de travail propice à leur épanouissement professionnel et personnel, en la matière, les DRSG font preuve d’inventivité et de beaucoup d’empathie pour apporter un service de qualité, presque sur-mesure.

Retours d’expérience

Agora Einstein – Lauréat du Trophée ARSEG 2009 catégorie « Services Généraux et qualité de vie au bureau »
Une politique originale au service du bien-être des salariés
Agora Einstein, centre d’affaires et de séminaires installé à Sophia-Antipolis, propose à ses salariés et locataires une large gamme de services personnalisés (conciergerie d’entreprise, séance d’ostéopathie, des pauses Zen avec des cours de Yoga et de Qi Gong…) et d’installations technologiques (espaces « ExerciZen » avec des appareils de relaxation, une vélo station électrique…).
Objectifs : tout mettre en œuvre pour instaurer un cadre de vie confortable et relaxant, améliorer le quotidien dans l’entreprise et favoriser la cohésion d’équipe et la communication interpersonnelle (formations innovantes par le théâtre, le chant, des formations au développement durable et d’« optimisation du potentiel relationnel »…).

Cisco Systems– Lauréat du Trophée ARSEG 2009 catégorie « Services Généraux et aménagement d’un environnement de travail »
Réinventer l’espace pour créer un tout nouvel environnement
Le siège social de Cisco Systems France a été complètement repensé et réaménagé en 2009. Objectifs : créer un environnement de travail confortable et flexible (intégrer de la lumière naturelle, du mobilier ergonomique…), optimiser l’espace (pas de grands open space mais des territoires d’équipe à taille humaine avec des cabines téléphoniques pour s’isoler, des bureaux partagés…), déployer les dernières innovations technologiques de Cisco pour créer un nouvel environnement qui favorise la productivité, la collaboration et la communication (bâtiment entièrement Wi Fi, outils WEB 2.0 et 3.0…).
Cisco a réussi à réinventer son espace et à créer un nouvel environnement pour ses collaborateurs.

Philips France – Joël Marias, Directeur Immobilier et Services Généraux –
Prendre en compte les attentes des utilisateurs
Les notions de bien être, de santé et de confort étaient au cœur du projet du nouveau siège social de Philips France installé à Suresnes depuis 2008 et qui compte 1400 collaborateurs. L’écoute et le partage en étaient aussi les fondamentaux : 3 mois après l’arrivées des collaborateurs dans les nouveaux locaux, Joël Marias les a sollicités pour répondre à un premier questionnaire de satisfaction aux résultats plutôt positifs. Un an après, les résultats sont moins satisfaisants, Joël Marias décide alors de réunir au sein d’un groupe de travail utilisateurs, CHSTC, et partenaires sociaux pour comprendre pourquoi. Les causes principales de leur mécontentement : l’acoustique au sol et la climatisation (problème d’équilibrage des températures). Pour répondre à cette problématique, moins de deux ans après l’installation, le Directeur Immobilier et Services Généraux a engagé des investissements importants de l’ordre de 120 000 €. Une nouvelle enquête est prévue d’ici peu. «  »
suite sur indiceRH

Publicités