Encore une excellente info débusquer par INDICE RH et son non moins excellent Mr  Stephan Poignant !

«  »Bien que ressenti comme largement absent des entreprises hexagonales, le dialogue social n’est pas un vain mot pour les français. Une très large part des français interrogés lors d’une enquête FAFIEC/IFOP estime qu’il permet une meilleure compréhension entre employeurs et salariés (86%) et qu’il représente un mode de gestion efficace (80%). Le dialogue social apparaît également comme un levier de motivation : 79% déclarent qu’il créé une forte implication des salariés dans la gestion de leur entreprise, et 76% qu’elle permet de définir une stratégie partagée par tous.

Tels sont les premiers résultats d’une enquête menée par le FAFIEC, OPCA de la Branche des métiers de l’informatique, de l’ingénierie, du conseil et des foires et salons. Cette enquête a été réalisée par l’IFOP du 22 au 28 octobre 2009 sur un échantillon de 1 114 personnes, représentatif des actifs français.

80% des actifs interrogés reconnaissent la gestion paritaire comme un mode de gestion efficace
Le dialogue social bénéficie d’une bonne image et se voit largement sollicité par les actifs interrogés. Plus de 80% d’entre eux estiment qu’il favorise le dialogue entre les représentants d’employeurs et des salariés (86%), qu’il favorise une compréhension mutuelle (84%), et qu’il représente un mode de gestion efficace (80%). Enfin, le dialogue social apparaît comme un levier de motivation et d’implication (79%). Corollaire principale de ces bénéfices : 69% des actifs sont prêts à s’impliquer activement dans le dialogue sociale de leur entreprise.

Plus de neuf répondants sur dix (94%) aspirent au développement et à la modernisation du dialogue social et de la gestion paritaire
Les actifs interrogés expriment une attente particulièrement forte quant au développement de la gestion paritaire et du dialogue social en France au cours des prochaines années. En effet, cette aspiration fait l’unanimité par mi l’ensemble des catégories d’actifs, plus de neuf répondants sur dix (94%) se prononçant en sa faveur. Cependant le fonctionnement actuel n’est pas considéré comme satisfaisant par les actifs, 92% estiment qu’il est nécessaire de le moderniser.

87% des français estiment que le mode de gestion paritaire de la formation professionnelle doit être conservé
L’apport du dialogue social en matière de formation professionnelle se trouve largement admis, tout particulièrement en ce qui concerne l’évolution professionnelle du salarié dans son entreprise (81%) et l’amélioration de la pérennité des emplois et des entreprises en anticipant leurs évolutions (76%). Plus de deux tiers des répondants soulignent également les bénéfices d’une gestion paritaire de la formation en termes d’éthique (70%) et pour assurer l’insertion professionnelle des jeunes, des seniors et des demandeurs d’emploi (68%). Les différents apports de la gestion paritaire en matière de formation professionnelle enjoignent les actifs interrogés à souhaiter le maintien de ce système à hauteur de 87%, ce score atteignant 94% auprès des plus de 50 ans. » »

Publicités