Il existe pourtant des relais de santé au travail vers lesquels s’orienter pour obtenir de l’aide.

En interne ou à l’extérieur de l’entreprise, il ne faut pas hésiter à solliciter le soutien d’interlocuteurs au fait des risques psychosociaux.

1°Les représentants du personnel

Ils ont une mission pour intervenir en santé au travail. Ils ont un droit d’alerte et peuvent informer l’employeur en cas de réclamations de salariés sur les conditions de travail.

2°Le médecin du travail

C’est l’interlocuteur clé pour constater une dégradation de la santé d’un salarié. Il peut orienter celui-ci vers son généraliste ou un psychiatre. Il peut aussi proposer un changement de poste, voire une inaptitude au travail, avec l’accord de l’intéressé.

3° Les services de pathologies professionnelles et de souffrance au travail

Moins connue ,ces structures existent au sein de nombreux hôpitaux en France (à Paris, Nanterre, Bordeaux, Amiens, Caen, Strasbourg…). Elles accueillent des salariés, à la demande de leurs médecins du travail ou généralistes. Les délais pour obtenir un rendez-vous sont toutefois assez longs.

http://www.karlotta.com/set/set.swf

4°Les organismes spécialisés

Associations et structures d’aide aux salariés en souffrance sont accessibles par Internet : www.hmstop.com, www.placedelamediation.com, www.avft.org ,http://www.psya.fr,www.propsy.fr/… Ce sont des relais utiles car ils proposent un soutien psychologique, des conseils pratiques, un diagnostic de la situation… Indispensable pour avoir un regard extérieur.

5°Les médiateurs

Ils peuvent intervenir, par exemple, dans une situation de tensions relationnelles ou de harcèlement entre deux parties. Consulter par exemple, la Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation (www.unam-csm.com).

6°La Halde

Les salariés qui s’estiment, par exemple, victimes de harcèlement moral discriminatoire peuvent saisir la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (www.halde.fr). Elle a un pouvoir d’enquête dans les entreprises.

7°Inspection du travail

Elle peut éventuellement déclencher une enquête dans l’entreprise, à partir de la situation décrite par le salarié.

Voila ,mais j’en oublie certainement plein d’autre …..

Publicités