le cabinet Hewitt spécialisé en RH  publie régulièrement des données sur les salaires , condition de travail ,leadership etc.

Dernièrement ils viennent de diffuser 10 clefs RH d’aprés son « Human Capital Leadership Council », composé de directeurs des ressources humaines issus des plus grandes entreprises internationales et a formulé avec
eux une charte des dix initiatives RH essentielles pour faire face à la crise économique .

A titre personnel, je ne suis pas toujours d’accord avec certaines recommandations, notamment la gestion sur cycle court  (point 7) (Warren Buffet n’est pas devenu ce qu’il est en agissant ainsi !

Changer tout les jeudi du mois de stratégie conduit souvent aux dérives que l’on connais dans bien des grands groupes !un capitaine doit certes réadapter ses objectifs mais  tenir la barre ferme dans la tempête!  ).

Le point 1 est aussi assez radical et ne plaira pas a tout le monde mais on doit parfois privilégier le collectif pour sauvez l’individu !

N’oubliez pas qu’il s’agit d’un cabinet RH anglo-saxon ,donc certaines pratiques sont ..comment dire ..très  saxonne ! 🙂

En voici une retranscription :

Stratégie et définition des priorités
1. Re-priorisez sans complaisance
Adaptez les priorités aux réalités actuelles tout en valorisant les atouts de l’entreprise et ses capacités intrinsèques. Déterminez la« frontière efficace » : cessez toute activité devenue inadaptée au contexte actuel mais lancez résolument les investissements qui produiront le meilleur rendement futur.
Optimisez la gestion des actifs de vos plans d’épargne entreprise par exemple, et soyez vigilants sur leurs risques.


2. Soyez à l’affût des opportunités

L’Histoire a démontré que récession économique n’est pas toujours antinomique avec création de richesse. La plupart des dirigeants comprennent parfaitement les réalités actuelles et mettent en place des plans d’action précis pour gérer et anticiper les risques humains et financiers. Mais les leaders visionnaires savent aussi saisir les opportunités inattendues, en acquérant des entreprises concurrentes sous évaluées, en recrutant des talents jusqu’alors  inaccessibles ou en optimisant leur portefeuille d’actifs.

Leadership et Communication
3. Cultivez transparence, ouverture, authenticité et cohérence
Les salariés ont besoin de voir leurs dirigeants actifs sur le terrain, expliquant et partageant leurs plans,  communiquant les priorités et parlant vrai. Les Ressources Humaines peuvent être « à l’avant-poste » en coachant leur président et les autres dirigeants sur les problèmes qui affectent la motivation de leurs salariés. Ils peuvent aussi aider à réguler les actions et comportements qui ne sont pas en adéquation avec les priorités de l’entreprise.

4. Visez l’essentiel
En période de faible visibilité, les comités de direction ont parfois tendance à délivrer trop d’informations sur trop de thèmes à la fois ou bien des messages généraux « rassurants » plutôt que de reconnaître la part d’inconnu.
Il est essentiel, non seulement de focaliser l’attention des salariés sur les sujets les plus critiques mais aussi de  communiquer sur ce qui est incertain.

5. Agissez de concert et faites preuve d’humanité

En période de crise, les équipes dirigeantes doivent manifester plus que jamais une cohésion, à la fois dans les actions et dans les messages. Or, les tensions supplémentaires générées par la crise augmentent les risques de division : retour au fonctionnement en silos, tensions entre unités ou départements…Plus que jamais il est essentiel de traduire les mots en actions : les dirigeants doivent prendre part aux efforts et sacrifices qu’ils demandent aux salariés. De même, au moment de décisions difficiles, il importe que les mots et les actions des leaders témoignent de l’importance qu’ils accordent à la dignité des personnes.

6. Impliquez vos salariés dans la construction des solutions
Résistez à la tentation de manager dans un esprit de « commandement et contrôle ». S’il importe de donner des directions et des messages clairs, il faut aussi offrir aux salariés la possibilité d’agir par eux-mêmes : sollicitez leurs initiatives, créez les opportunités permettant aux salariés de contribuer à la recherche de solutions, rendez-les pleinement acteurs de leur mise en oeuvre. Montrez à chacun ce qu’il pourra retirer d’une sortie réussie de la crise.

7. Pilotez la performance sur un cycle plus court
Les cycles d’affaires et de marché sont plus courts et plus rapides. Les dirigeants doivent se mettre au diapason et suivre le rythme. Cela exige de peser les alternatives et de décider rapidement. Les dirigeants ont aussi besoin
d’un système d’anticipation ou d’avertissement solide et de mesures précises pour suivre la bonne exécution des actions engagées et piloter les risques.

Talents
8. Continuez à développer vos collaborateurs performants
Bien trop souvent, les entreprises oublient de manifester à leurs meilleurs collaborateurs toute la considération qu’elles leurs portent. Les plus performants seront ceux qui contribueront le plus à surmonter la tempête et assurer la reprise. Il est essentiel qu’ils se sentent valorisés et comprennent en quoi ils sont importants. De même, la crise offre l’opportunité d’évaluer la solidité de votre « pipe-line » et de recruter de manière selective. Pour les populations
les plus critiques (leaders, commerciaux, hauts potentiels…), privilégiez des programmes de développement ciblés et légers leur permettant de « franchir » les difficultés que certains d’entre eux affrontent pour la première fois.

9. Soyez attentifs aux besoins et enjeux de vos salariés
La masse salariale totale est une composante budgétaire importante, qui doit être en adéquation avec les revenus. Les coûts salariaux sont trop souvent gérés dans un objectif court terme via des licenciements, des réductions ou gels de
salaire. D’autres approches visant à la fois à réduire les coûts mais aussi à préparer l’entreprise à la reprise économique comme l’aménagement ou la flexibilisation des modalités de travail, la recomposition de la rémunération totale ou
l’optimisation de la couverture sociale sont aussi à considérer.

Culture d’entreprise
10. Consolidez image et valeurs
La façon dont une entreprise répond à l’adversité communique ce qu’elle est et ses valeurs aux yeux des salariés, des clients et de la société au sens large. La teneur des décisions prises et la manière dont elles sont mises en oeuvre  constituent, de ce point de vue, une oppportunité comme un risque important. Si vous êtes sur le point de prendre
une décision majeure en réponse à la crise économique, n’oubliez pas de considérer son impact potentiel tant en terme de culture que d’image immédiate et future.

http://www.hewittassociates.com/Lib/assets/EU/fr-FR/pdfs/Ten_initiatives.pdf

http://www.hewittassociates.com

Publicités